La métacommunication : Un outil de compréhension et d’action pour le coach

par Guillaume Leroutier

La ponctuation est un phénomène relationnel qui mérite une grande attention lorsqu’il s’agit de comprendre une relation ou un système, particulièrement lorsqu’il s’agit d’y introduire un changement.

La ponctuation d’une communication concerne la façon dont se situe une personne dans une relation découlant de l’interprétation qu’elle fait du comportement de son interlocuteur. Ponctuer une relation c’est donc percevoir cette relation d’une certaine façon.

Exemples :
  • Imaginez un chef d’équipe qui a un comportement très contrôlant avec ses coéquipiers. Il justifie son comportement en soulignant que s’il n’était pas tout le temps derrière ses employés, ceux-ci ne feraient pas grand-chose. Ces derniers, vivant quotidiennement cette présence excessive, hésitent, en conséquence, à faire preuve d’initiatives ! Ils disent en effet que cela est inutile puisque leur boss est constamment sur leur dos ce qui témoigne, à leur avis,  de son manque de confiance en lui et de son incapacité à déléguer !
  • L’époux rentre du travail et s’installe tristement devant la télévision. L’épouse se fait silencieuse et se retire dans la cuisine. Dix ans après, lors d’une thérapie, ils pourront se dire : « Je regardais la télé puisque tu ne t’occupais pas de moi », « Je retournais à la cuisine pour ne pas te déranger, tu avais l’air si fatigué »1
Une relation est donc toujours ponctuée d’une certaine façon par les acteurs en présence.

Il est donc illusoire de chercher le responsable d’un geste, d’une action ou d’une parole puisque la perception de la situation et de la relation n’est pas la même au départ. La cause et l’effet se confondent et deviennent indiscernables. Tenter d’identifier qui a tord et qui a raison dans une situation est donc voué à l’échec. Cela supposerait que l’un des interlocuteurs est l’instigateur des problèmes rencontrés, donc le fautif, et l’autre interlocuteur la victime, ce qui révèle une vision simpliste des choses.

Une des clés pour sortir de ce cercle vicieux qui crée des tensions ou des conflits ouverts est de métacommuniquer.

C’est Gregory Bateson, le célèbre anthropologue américain, qui a le premier approfondi cette notion de « métacommunication ». C’est en observant attentivement des loutres jouer que Bateson découvre que celles-ci pouvaient distinguer un combat véritable d’un simulacre de combat. Autrement dit, les loutres parvenaient à se transmettre le méta-message : « Ceci est un jeu ».

Métacommuniquer, c’est communiquer à propos de la communication. « Méta » est un terme grec qui signifie « au-dessus de ». Métacommuniquer c’est donc se placer « au-dessus » de l’échange en cours.

Cela revient à faire une pause dans cet échange pour communiquer à propos de son contenu, de son évolution, de ses qualités, de ses obstacles ou de ses manques.
La métacommunication peut donc concerner le contenu de l’échange ou la relation elle-même.

Exemples :
  • Si vous dîtes à une personne : « je n’ai t’ai pas appelé hier parce que j’étais déçu de ton attitude samedi soir », vous lui donnez un élément d’explication sur votre relation avec lui.
  • Si vous dites à votre interlocuteur : « Est-ce qu’on peut se tutoyer ? », vous êtes également en train de métacommuniquer.
  • Dans ces cas-ci, la métacommunication est explicite et verbale. Par ailleurs, elle peut être également implicite et non verbale :
  • Si un manager indique sur un ton solennel à son subordonné : « Venez, j’ai à vous parler dans mon bureau », le ton utilisé, le rituel respecté, le délai pris pour parler, le lieu choisi sont autant d’indicateurs qui métacommuniquent que la rencontre revêt une grande importance.
  • Si, au cours d’un repas, un convive se met debout et lève son verre, il métacommunique aux autres convives qu’il va porter un « toast ».
  • Si je parle à une personne et que tout à coup je fais un clin d’œil à une autre personne sans que la première s’en aperçoive, je signifie à la deuxième personne : « je lui fais une blague ».
La métacommunication dans ses différentes formes montrent combien la communication humaine est riche et complexe.

Par ailleurs, la métacommunication peut devenir un outil utilisé consciemment par un intervenant, un vendeur , un chef d’équipe, un conjoint, un coach pour clarifier les objectifs et les intentions et/ou rétablir un équilibre et une entente dans la relation :
  • Un patron s’adresse à son encadrement : « Mon objectif en vous présentant ces éléments du plan d’action stratégique pour l’année prochaine est que ayez des clés pour mobiliser vos équipes respectives ».
  • Un homme parle à sa conjointe : « Est-ce que je dois comprendre que tu préfèrerais aller au restaurant ce soir ? »
  • Les questions posées par un coach à son client :
  • Qu’est-ce que vous attendez de la démarche de coaching ?
  • Qu’est-ce que vous attendez de moi ?
  • En quoi atteindre cet objectif est important pour vous ?
  • Qu’est-ce qu’il vous apportera si vous l’atteignez ?
  • Sur une échelle de 1 à 10, quel est votre degré de confiance aujourd’hui dans vos capacités à atteindre votre objectif ?
  • Qu’est-ce que vous retenez de notre séance aujourd’hui ?
  • Qu’est-ce que vous avez particulièrement aimé  dans ma façon de travailler avec vous aujourd’hui ?
  • Voici ce que je vous demande de tester d’ici à notre prochaine séance.
Métacommuniquer comme outil revient donc à prendre du recul par rapport au contenu de l’échange. Cela permet de modifier la perception que l’on a d’un sujet ou d’une relation et de repositionner les choses en clarifiant ou en redéfinissant la ponctuation d’une relation.

Il faut donc distinguer la métacommunication comme processus et la métacommunication comme outil d’intervention.

Comme processus, cela signifie que nous ne pouvons pas ne pas métacommuniquer dans le sens où nous transmettons constamment des méta-messages, positifs ou négatifs, à nos interlocuteurs à travers nos expressions verbales et non verbales.

Comme outil d’intervention, la métacommunication permet de réguler et de fluidifier les échanges en permettant une véritable prise de recul, source de compréhension et d’évolution.

Accédez à votre compte

Vous n'êtes pas encore membre ? Devenez membre

J'ai oublié mon mot de passe | Soutien technique

  • Identifiant :
  • Mot de passe:
  •