Au-delà des mots…

par Marie-Claude Boily

Que ce soit pour une raison, pour une saison ou pour une vie, les événements et les rencontres se font en fonction de nos désirs et des actions que nous avons posées, suggérés souvent par des mots ou des commentaires glanés ça et là au fil du temps, ressurgissant comme un éclair qui jaillit soudain de notre subconscient.

J’ai fait de belles rencontres, tant sur le plan personnel que professionnel, tant sur le plan physique que virtuel, et toutes m’ont menées là où je suis aujourd’hui. À cet égard, je n’ai pas de regret.

À bien y penser toutefois, drôle de vie que celle que nous menons aujourd’hui : presque tout s’y passe virtuellement et pourtant, nous sommes devant nos écrans des êtres de chair et de sang , tous à la recherche du contact avec l’autre . Nous avons beau nous cacher derrière nos pseudonymes, les émotions nous atteignent : tantôt la joie et les rires, mais aussi la tristesse et parfois les larmes.

Pourquoi alors nourrir ce monde éphémère où les relations pour beaucoup ne tiennent pas dans la durée, où chacun prend ce dont il a besoin à un moment donné, un monde virtuel qui laisse peu de place aux vraies amitiés sincères que le temps n’efface pas ? Et pourtant, elles existent de plus en plus ces rencontres.

Manque de temps, manque de disponibilité, manque de profondeur, manque de sincérité ? Avoir plus de 1000 amis sur Facebook ou avoir quelques amitiés d’enfance entretenues au fil du temps et des événements ? Connaître tout sur de purs étrangers de la Téléréalité ou ne pas connaître même le nom de son voisin ? Savoir tout ce qui se passe sur la planète à la seconde près mais ignorer ce qui fait battre le cœur de nos êtres chers ?

Au delà de ces mots virtuels qui s’affichent sur nos écrans, ce sont les pierres posées sur le chemin de notre vie qui se révèlent. Une à une, elles nous mènent vers notre prochaine rencontre, vers l’atteinte des objectifs que nous nous sommes fixés. Peut-être que la portée de ces pas que nous franchissons est fonction justement de la sincérité des échanges, de la manière dont la porte est ouverte, de la part d’engagement de ceux qui les nourrissent?

En cette ère virtuelle qui a débuté au tournant du dernier millénaire, je fais le vœu que la prochaine décennie redonne ses lettres de noblesse aux relations humaines et tangibles, celles qui rapprochent les gens, celles qui font en sorte que nous devons prendre le temps, que ce soit pour une raison, pour une saison ou pour une vie.

Et comme le dirait si bien Gandhi : soit le changement que tu veux voir dans le monde. Bonne année 2010. Marie-Claude Boily Coach certifiée en PNL

Accédez à votre compte

Vous n'êtes pas encore membre ? Devenez membre

J'ai oublié mon mot de passe | Soutien technique

  • Identifiant :
  • Mot de passe:
  •