Qu'est-ce que la PNL?



La Programmation Neuro Linguistique (PNL) est une approche consacrée à l'étude du comportement humain dans ses dimensions de communication, d'apprentissage et de changement.

La PNL est née au début des années 1970 grâce aux recherches de deux universitaires californiens John Grinder et Richard Bandler. Elle est une approche pluridisciplinaire, dans le sens où elle est capable d'aller puiser à différentes sources théoriques et pratiques (cybernétique, linguistique, école de Palo Alto, neurosémantique, pragmatique de la communication, approche utilisationnelle de Milton Erickson, thérapies brèves et systémiques) pour pouvoir fournir des outils aidants dont voici quelques-exemples :

  • Un cadre d'intervention orienté vers les solutions plutôt que vers les problèmes
  • Le langage de la précision (Méta-Modèle)
  • La synchronisation verbale et non verbale
  • Méthode de modélisation (Grille de classification des expériences de David Gordon)
  • Alignement des niveaux logiques du changement pour développer congruence et motivation
  • Ligne de temps pour accéder aux ressources personnelles

La PNL est une démarche pragmatique.  Elle étudie la structure de l'expérience subjective. 

La PNL cherche avant tout à fournir des outils pratiques pour mieux communiquer, apprendre et changer, en s'appuyant sur des approches qui ont donné des résultats observables et tangibles.

Elle se concentre donc sur les résultats obtenus (qu'est-ce qui marche ?) et par la suite sur les processus pour obtenir ces résultats (comment cela a-t-il pu marcher?). Pour cela, elle modélise l'excellence. Ce grand terme pour dire que, autant il faut bien s'y prendre d'une certaine façon pour échouer (Cf. le livre de Paul Watzlawick : Comment réussir à échouer), autant il faut bien s'y prendre d'une certaine façon pour réussir également ! Qu'est-ce qui fait la différence ? Toute la question est là.  Et cette question est le projet de la PNL. Ni plus, ni moins.

En ce sens, la PNL ne cherche pas tant à savoir ce qui est vrai ou faux, ce qui est bon ou pas bon d'un point de vue moral, mais plutôt ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas. C'est une approche qui apporte donc beaucoup de recul pour se placer comme observateur pour pouvoir sortir de cadres qui peuvent être limités voire contraignants (« cadres idéologiques ») et faire mûrir notre vision des choses de façon à devenir par la suite, à l'aide des outils issus de cette observation fine et attentive, un acteur plus ouvert, autonome et capable de s'épanouir.


PNL et SCIENCE:  Comment y voir clair?

Dans un monde inclusif où se côtoient des pseudo-sceptiques, des scientifiques et aussi des pseudo-scientifiques...

et afin d'éviter le risque que certains scientifiques en sarau blanc vous disent n'importe quoi avec un argument d'autorité, voici le lien à un article intéressant publié par Anne-Laure Nouvion, PhD en biologie, coach professionnelle certifiée et enseignante PNL, le 30 octobre 2019 sur l'état des lieux: http://www.annelaure-nouvion.com/la-pnl-une-pseudoscience/

Par ailleurs, la PNL étant un coffre à outils, il est important de souligner que ce n'est pas tant l'outil qui doit être questionné que l'utilisateur. Voici exprimé avec clarté cette dimension de l'utilisation de la PNL dans Manager avec la PNL (Didier Boudineau et Nicole Catona, éditions d'organisation) :

"Il convient de distinguer la PNL en elle-même de ses applications, comme il convient d'évaluer la puissance des outils PNL à l'aune de l'éthique de son utilisateur. Dire que la PNL est un outil de manipulation dangereuse est aussi absurde que de mettre à l'index l'utilisation du couteau eu égard aux agressions pratiquées à l'aide de ce dernier. L'éthique ne concerne pas l'outil en lui-même mais plutôt son utilisateur. Ainsi, la puissance des outils PNL et la rapidité d'obtention de résultats tangibles à des états problèmes humains imposent qu'ils soient utilisés par des praticiens ayant une très forte éthique personnelle. S'il est tout à fait possible d'utiliser les outils PNL pour influencer des personnes à leur détriment, cela vaut pour beaucoup d'autres outils de communication.La publicité, l'information médiatique peuvent être tout aussi dangereuses, ce qui ne remet pas fondamentalement en cause leur utilisation !"

Enfin, la PNL est apprise à travers le monde au cours d'un cursus de formation structuré en plusieurs niveaux d'intégration (Base, Praticien, Maître-Praticien) et pour certains, Enseignant en PNL

En 2006 et à l'initiative de Joanne Riou, dirigeante du CQPNL à Montréal au Québec - elle-même inspirée des avancées et innovations observées en Californie et côtoyant des pionniers de la cote ouest américaine - elle a mis sur pied et ajouté une année et demi supplémentaire (1 1/2) de formation et 2 étapes additionnelles après le niveau Maître-praticien PNL, créant un parcours spécifiquement orienté à devenir Coach professionnel certifié PNL, soit les 2 niveaux  Post-Maître PNL (1 année), et Supervision de pratique en clientèle (6 mois).

Pour être Coach professionnel certifié PNL, il faut avoir complété et réussi les 5 niveaux. Ce parcours requiert un investissement de 1000 heures de formation en un total de trois années et demi (3 1/2) d'études.

Accréditation

Accédez à votre compte

Vous n'êtes pas encore membre ? Devenez membre

J'ai oublié mon mot de passe | Soutien technique

  • Identifiant :
  • Mot de passe:
  •